Compression, contention, etc….


 


La contention exprime, lorsque le terme s’applique à un segment de membre, le fait d’envelopper le membre d’un dispositif rigide qui va le contenir. Exemples : un plâtre, un bandage fait avec des bandes inélastiques.

Lorsque le sujet est au repos, normalement aucune pression ne s’exerce mais dès qu’il veut bouger son membre, contracter ses muscles alors ceux-ci se heurtent au « mur » que constitue le dispositif qui les entoure, une forte pression s’exerce, c’est le principe de la contention.

En fonction du comportement du patient, la pession sous le dispositif varie et on parle alors de pression statique lorsque la personne ne bouge pas et de pression dynamique lorsque le sujet se mobilise (passage en position de bout, marche, …).

Un dispositif contensif exerce une pression statique nulle et une pression dynamique forte. Par opposition, un dispositif compressif (un bas médical par exemple) exerce une pression statique et une pression dynamique modérées. Cela recouvre les notions de pression de repos et pression de travail.

Suite...